100 mots sur… Assassin’s Creed IV: Black Flag

AC4BlackFlagL’expérience de jeu repose sur le procédé artistique de mise en abyme. En effet, considérons que le joueur est invité à incarner deux rôles: un pirate du XVIIIe siècle et un employé d’un studio de réalité virtuelle dans le présent. Les actions du joueur constituent une double mise en abyme puisque, d’une part, l’employé calque les gestes du joueur quand il prend le contrôle du pirate dans le cadre de son travail et, de l’autre, les exploits du pirate font écho aux activités de l’employé qui s’adonne au piratage informatique.

Les dix derniers mots:  Et les jeux vidéo ne seraient pas une forme d’art?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s