100 mots sur… Story Structure Architect

StoryStructureArchitectSi cet ouvrage était un livre de recettes, il ne contiendrait que des listes d’ingrédients et aucune instruction. En plus de réduire son propos à un simple exercice de répertoire, l’auteure démontre la confusion la plus totale dans ses listes: des genres qui sont en fait des formes, des types de conflits qui se répètent sous plusieurs noms, des structures qui ne sont rien d’autre que des procédés narratifs… et j’en passe! Le bouquet? Deux cent pages de descriptions de « situations dramatiques », une notion subjective et révolue, sans application pratique.

Les dix derniers mots: Une perte de temps pour quiconque est sérieux pour écrire.

Publicités

Lecteur au rapport!

Un café maison par Keigo Higashino

UnCafeMaisonEh oui! Je retombe dans mes livres japonais! Après un détour dans le monde russe et ukrainien, je reviens à mes anciennes amours (parce qu’il faut bien que je passe au travers de ma pile!). Voyez vous, j’avais été quelque peu échaudé par 1Q84 de Murakami Haruki et je voulais prendre un peu de distance avant de retoucher aux auteurs du pays du soleil levant. Il est encore tôt pour me prononcer (deux chapitres lus), mais j’ai tout de même un bon pressentiment.

Story Structure Architect par Victoria Lynn Schmidt

StoryStructureArchitectOn dirait que Schmidt a pris peur lorsqu’elle a vu Story Physics de Larry Brooks me lasser avec son propos redondant et son usage intempestif d’analogies. Ça m’amuse d’imaginer qu’elle s’est alors empressée de condenser son contenu à l’extrême, n’en laissant que des listes et des définitions. Terriblement sec mais tout aussi efficace. Si la plupart des ouvrages sur l’écriture sont des revues de décoration, Story Structure Architect est un feuillet d’instruction pour assembler les meubles sur les photos.

* * *

Un dernier mot avant de fermer la boutique: je songe sérieusement à changer la formule de Lecteur au rapport!, voire à supprimer cette rubrique. Je rencontre souvent les mêmes deux problèmes: soit un livre s’éternise sur ma table et je finis par manquer de choses à dire à son sujet, soit j’écris la rubrique alors que je viens de commencer un livre et je n’ai rien à dire dessus. Tant qu’à taper sur un clavier pour remplir une colonne de mots, j’aimerais autant mieux vous offrir du contenu plus intéressant et pertinent. J’y réfléchis dans la semaine qui vient…