100 mots sur… Le lecteur de cadavres

lecteurcadavresPolar historique se déroulant dans la Chine du 13e siècle, ce roman semblait tout avoir pour me plaire. Cependant, au lieu d’y découvrir une histoire rappelant les récits du célèbre Juge Ti, je me suis plutôt heurté à une cavalcade de tropes usés, empruntés tantôt au mélodrame larmoyant, tantôt aux romans jeunesse. En effet, l’énigme policière qui constitue le fil rouge de cet interminable roman croule sous les malheurs incessants accablant le protagoniste, ses états d’âmes puérils ainsi que ses rivalités convenues avec des antagonistes fantoches à la Drago Malefoy.

Les dix derniers mots: Les Misérables, puis Harry Potter et enfin CSI: Chine médiévale.

Publicités

Lecteur au rapport!

The Blue Blazes
par Chuck Wendig

BlueBlazesQue voici? Un roman là où auparavant figurait un ouvrage de référence? Bien que je vous avais habitués à un duo fiction/référence dans mes lectures en cours, il a fallu que je me rende à l’évidence: l’étude, ça use son homme. Forensics: A Guide for Writers avait beau être passionnant, il n’en demeurait pas moins qu’à la longue, je me fatiguais d’un propos aussi sérieux. En plus, depuis un bout de temps, j’avais une section de romans en anglais qui me dévisageaient à toutes les fois que je jetais un oeil à ma bibliothèque. Il était temps de corriger cette négligence, à commencer par Chuck Wendig, un de mes auteurs américains préférés, dont j’avais beaucoup aimé le Blackbirds l’an passé et qui possède un blogue des plus captivants.

Le diable s’habille en Voltaire
par Frédéric Lenormand

DiableSHabilleVoltaireOui, je sais: ça fait beaucoup de Frédéric Lenormand cette année. Ce livre est le troisième de la série Voltaire mène l’enquête que je lis et, avec le premier des Nouvelles enquêtes du Juge Ti, ça fera mon quatrième du même auteur dans presque autant de mois. Et vous savez quoi? il m’en reste trois encore sur mes tablettes. C’est simple: je vais bientôt référer à cet auteur comme « Fred », tout bonnement.

100 mots sur… Le château du lac Tchou-An

ChateauLacTchouAnOn reconnaît un auteur habile par sa faculté, entre autres, d’adapter son style au sujet du livre. Il ne s’agit pas de devenir méconnaissable, tel un caméléon dont on n’oublierait la couleur de base tant il passe de temps camouflé au sein d’une variété diverse de décors. Non, on entend encore la voix enjouée de l’auteur de la série Voltaire mène l’enquête, mais le registre est plus bas, le ton plus feutré. Seul reproche à formuler: les indices un peu trop apparents, étrangement ignorés sur le coup par le protagoniste.

Les dix derniers mots: C’est simple: même auteur, même talent; autre style, nouveau succès.

Lecteur au rapport!

Le château du lac Tchou-An
par Frédéric Lenormand

ChateauLacTchouAnEncore du Lenormand? Eh oui! Je n’y peux rien s’il est si agréable à lire. Cette-foi-ci, par contre, je délaisse sa série Voltaire mène l’enquête pour commencer celle plus connue des Nouvelles enquêtes du juge Ti. Je vous entends déjà: « Les nouvelles enquêtes? » Oui, car Lenormand a repris le personnage de Robert Van Gulik, auteur néerlandais de plusieurs des « anciennes » enquêtes, elles-mêmes inspirées par la traduction qu’il avait faite d’un roman chinois du XVIIIe siècle, Di Gong An (« Célèbres affaires du juge Ti »). Et vous voulez rire? Ça ne s’arrête pas là: le roman chinois est lui-même basé sur le personnage historique véritable de Ti Jen-tsié, magistrat et homme politique qui a vécu au VIIe siècle à la cour impériale des Tang et des Zhou. Maintenant, est-ce que le roman de Lenormand est bon? Oui.

Police Procedure and Investigation: A Guide for Writers
par Lee Lofland

PoliceProcedureInvestigationIl y a si longtemps que ce livre traîne sur une tablette et que je me dis que je devrais le commencer. Le problème, c’est que je reportais toujours cette lecture: « je devrais d’abord terminer mes ouvrages de narratologie » ou « il faudrait vraiment que je lise ces livres sur le Japon que je viens d’acheter avant ». Le temps des excuse est fini; l’un des doyens de ma pile à lire est sur le point de passer dans la colonne « LU ».