100 mots sur… Resident Evil: Retribution

ResEvilRetribCinquième et plus récent volet de la série cinématographique Resident Evil, ce film ne présente aucun intérêt sur le plan narratif. C’est comme si le scénariste Paul W. S. Anderson avait abandonné, se disant que seuls les amateurs du jeu éponyme verraient le film, alors aussi bien leur donner une version live action. L’intrigue est littéralement calquée sur la progression d’un jeu vidéo, chaque « niveau » successif ayant son environnement spécifique et son boss final. Intrigue inexistante, personnages vides – il y a plus de substance dans un Let’s Play sur YouTube.

Les dix derniers mots: Jouer au jeu serait plus plaisant que regarder ce film.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s