100 mots sur… Liar’s Kiss

LiarsKissÉcrit par Eric Skillman et dessiné par Jhomar Soriano, Liar’s Kiss entreprend de nous raconter l’histoire typique du privé qui doit blanchir sa cliente/maîtresse des accusations de meurtre qui pèsent contre elle, tout en esquivant les interventions musclées de flics pourris et de suspects désespérés. Tous les ressorts du polar classique y sont, jusqu’au pardessus et chapeau. Cependant, c’est justement parce que l’histoire suit la formule de si près qu’elle parvient à nous prendre au piège au final; l’auteur crée des attentes pour ensuite les trahir de façon imprévisible, heureusement.

Les dix derniers mots: Même les clichés peuvent devenir source d’originalité lorsque bien utilisés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s