Apologie des stéréotypes

Je crois que nous sommes devenus trop sensibles aux stéréotypes. Le comique fonctionne par abstraction de vérités simples à partir d’une réalité complexe. La philosophie opère d’une façon très similaire. Elle s’abstrait du particulier pour créer des vérités universelles. En cours de route, cependant, elle invente des concepts qui simplifient largement le monde auquel ils s’appliquent. On a raison d’être offensé quand un stéréotype dépeint un groupe en termes exclusivement négatifs, en lui attribuant des vices qui lui sont propres. Mais nous devrions être capables de reconnaître la part de vérité des stéréotypes comiques, surtout quand ils sont utilisés affectueusement, et même si ces vérités révèlent les aberrations de nos propres coutumes.

– Julian Baggini, « Du self-control au self-service »
dans Philosophie Magazine Hors-série:
Astérix chez les philosophes (numéro 24)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s