J’ai appris que…

La Commission générale de terminologie et de néologie, l’équivalent français de notre Office québécois de la langue française, privilégie le mot « fureteur » pour désigner ces gens que les anglophones appellent des lurkers, c’est-à-dire les internautes qui fréquentent un forum de discussion sans y participer activement. Or, me suis-je demandé, n’est-ce pas là plutôt le terme qui remplace browser? Selon notre Office, oui et j’ai tendance à prendre son parti puisque « fureteur » est effectivement une traduction française directe du mot browser. Là où l’Office et moi divergeons d’opinion, c’est sur leur proposition pour lurker: « badaud ».

« Rôdeur », ça ne vous est jamais venu à l’esprit, d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique?

Et maintenant, vous savez cela aussi.

Sources: Timbrés de l’orthographe, numéro 8, site officiel de la Commission générale de terminologie et de néologie, Grand dictionnaire terminologique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s