100 mots sur… Escape Dead Island

EscapeDeadIslandNouveau jalon dans la série Dead Island, ce jeu est répétitif au point d’en être agressant. Il pose quand même une question narrative intéressante: à quel point peut-on se fier au point de vue subjectif du personnage qu’on incarne dans un jeu vidéo? Au fur et à mesure que les hallucinations se multiplient au fil du récit, nous sommes invités à remettre en question la santé mentale et donc le bien-fondé même de la mission du protagoniste. Sommes-nous en train de casser du zombie ou de vivre une crise psychotique?

Les dix derniers mots: Le jeu est trop ennuyant pour voir l’histoire jusqu’à la fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s